Je quitte Facebook

2019-01-25

Malheureusement, je n’ai plus confiance. Je ne resterai pas sur Facebook en 2019.

À tout•te•s ce•lles•ux qui utilisent ce site pour obtenir des informations, je vous implore : ARRÊTEZ. Vraiment ! C’est mauvais pour votre esprit critique, ça vous enferme dans une bulle idéologique et c’est une catastrophe pour la démocratie. Consultez des médias de qualité (journaux, radios, sites web) pour lesquels des gens sont payés à écrire sans faute et sont tenus à des niveaux d’exigence journalistiques élevés, sans être gouvernés principalement par des clics ou des vues.

À tout•te•s ce•lles•ux qui utilisent ce site pour communiquer en direct avec des amis, je vous implore : ARRÊTEZ. Vraiment ! Cette plateforme espionne tout ce que vous dites – même en privé – vends vos données personnelles pour des usages politiques et commerciaux, vous cible et vous manipule de manière très efficace sur des sujets politiques et commerciaux.

La fréquence et la gravité croissantes des scandales et révélations autour de ce site et des applications satellites ne me posent plus seulement un problème pour ma vie privée mais désormais un problème de conscience politique et philosophique. Je ne peux plus cautionner – par la simple présence de mon compte – les pratiques dictées par ses dirigeants. Je vote donc avec mes pieds et indirectement mon argent – car vous savez que « si c’est gratuit, c’est vous le produit » – en quittant définitivement cette plateforme.

Si vous souhaitez me contacter, c’est assez facile ; la plupart d’entre vous a déjà mon numéro de téléphone ou mon adresse e-mail — j’ai encore (pas pour longtemps) un compte Gmail avec mon nom.prenom — ou encore mon compte [Twitter] (https://twitter.com/jlecour).