Je quitte Dropbox

2020-05-17

Un service de moins où j’ai des données personnelles.

J’ai un compte Dropbox depuis l’ouverture du service. J’ai profité de tranches de 500 Mo offertes pour le “parrainage” de quelques personnes.

La simplicité avec laquelle on pouvait avoir une synchro entre l’espace web, l’ordinateur personnel et le téléphone m’a rapidement séduit. J’y ai surtout placé des documents auxquels je voulais pouvoir accéder rapidement de n’importe où : copies de papiers d’identité, documents de voyage…

L’intégration avec des services tiers était aussi un plus ; copie des photos envoyées à Instagram, envoi automatique des livres achetés chez Pragmatic Programmers (un excellent éditeur, soit dit en passant !) et de nombreuses autres intégrations possibles.

Dans ma démarche de reprise en main de mes données personnelles, ça faisait longtemps que j’avais identifié ce service comme très problématique. J’y ai sciemment déposé des documents sensibles qu’avec le recul je n’aurais jamais du y déposer, en particulier des données très personnelles (santé, impots, finances personnelles…).

Je ne voulais cependant pas renoncer aux fonctionnalités proposées par Dropbox. Il me fallait donc un remplaçant. C’est Nextcloud qui a répondu à mes attentes, et bien plus.

J’ai déjà un serveur (actuellement une VM hébergée chez Evolix) que je gère de A à Z, sur laquelle j’ai ce blog perso mais aussi quelques services à usage familial. L’installation est simplissime pour un sysadmin, et je pense très abordable pour une personne débrouillarde.

En peu de temps j’avais un équivalent de Dropbox, avec une infinité (théorique) d’espace disponible, une intégration Webdav avec mon ordinateur personnel, une synchro avec mon téléphone…

J’ai rapidemement testé quelques “applications”, telles que OnlyOffice (équivalent à GoogleDoc), Sondage (équivalent à Doodle), Task (un gestionnaire de todo-list) et c’est vraiment cool. Je n’y gère pas mes mails, mon calendrier et mes contacts, mais c’est proposé par défaut.

Le partage de documents va devenir encore plus facile en famille, entre amis ou dans un cadre associatif.

Un de moins. Il me reste principalement Instagram (compte privé avec juste quelques photos non personnelles) et Gmail (qui n’est plus mon mail principal).